02 32 23 72 40 | Contact | Questions

répond à vos questions
 
Quels drones pour quels usages ?

Face à la déferlante médiatique et à l’explosion des opérateurs (+ de 80 constructeurs et plus de 1000 opérateurs référencés par la DGAC en septembre)  défisol, en tant que référent sur l'agriculture de précision, est très sollicité sur le sujet.
Parmi les questions les plus fréquentes :

  • Le drone remplace t’il le satellite ?

  • Quels sont ses avantages et ses limites ?

  • Quelles ressources nécessite t'il ?. 

  • Quel intérêt des solutions mixtes Ulm-drone ?

  • Quel intérêt de devenir prestataire drones pour un agriculteur ou un partenaire ?

  • Comment les agriculteurs peuvent ils valoriser la précision d’un drone ?

  • Comment positionner cette offre dans une offre globable d’agriculture de précision ? 

  • Quelles différences entre les prestataires, les capteurs et les offres ?.

  • Quelles sont les pistes de recherche et développement ?

Défisol, après trois campagnes de recherche et développement,  est en mesure de répondre à ces questions et de vous proposer des solutions adaptées à votre stratégie d’entreprise.

Nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
 

Depuis le dernier salon de l’agriculture, les drones occupent l’espace médiatique. défisol, qui a fait parti des premiers utilisateurs il y a 3 ans,  a tout de suite mesuré l’intérêt de tester les différentes possibilités offertes par ces drôles d’engins. Aussi, après avoir travaillé avec un prestataire externe pendant deux ans, Défisol a décidé d’acquérir son propre drone à l’automne 2013. L’objectif était de déterminer les conditions techniques, économiques et réglementaires de déploiement de nouvelles prestations. Après avoir obtenu tous les agréments nécessaires, Défisol  a déjà réalisé plus de 1000 ha d’estimation de biomasse colza par drone avec étude de corrélation sur plus de 150 pesées de colza. Cette étude nous a permis de valider, sur une surface significative, les bonnes pratiques et les compétences à mettre en œuvre pour réaliser un bon diagnostic :

  • Conditions météo
  • Traitement d’image spécifique
  • Etalonnage
  • Indicateur agronomique et pesée manuelle.

 
Ces résultats vont nous permettre de proposer pour la prochaine campagne une nouvelle prestation défi-biomasse pour les organismes souhaitant intégrer cette donnée dans leur outil d’aide à la décision.

 
Le drone a aussi confirmé son intérêt dans le suivi des plateformes d’essais. Plusieurs essais de Capseine et du Grceta ont ainsi pu être suivis. Une expérience que nous partagerons dans une prestation défi-plateformes.
 
C’est aussi grâce à l’acquisition de toutes ces compétences que défisol pourra montrer lors de son dixième  anniversaire une nouvelle innovation permettant  de valoriser la précision des images du drone.
Celui-ci va-t-il révolutionner pour autant l’agriculture de précision ? Même si nous partageons l’engouement récent, l’approche de défisol est beaucoup plus pragmatique. Ce nouvel outil va permettre d’obtenir  beaucoup plus facilement des données qu’avec des capteurs embarqués. Les difficultés rencontrées par ceux-ci lors des tests défisol  restent  et la nécessité des calages agronomiques est indispensable. Pour cela, l’interaction avec d’autres données comme les cartes de potentiel ou les cartes de teneurs minérales sera un atout supplémentaire.
Et si le principal intérêt du drone était de relancer la motivation des agriculteurs pour la modulation des doses ?
Et si le drone permettait de s’interroger sur l’hétérogénéité liée au sol ? 
Et si l’expérience de defisol pouvait servir à tous ceux qui s’intéressent aux drones ?
 
Et si nous en débattions le 12 juin 2014 lors des 10 ans de défisol r&d à Chambray?

Pensez à vous inscrire 



 
 

Dans son programme de recherche pour 2012 Défisol à choisi de tester la cartographie multi spectrale par DRONE.  L’objectif est de mesurer les avantages et les limites de cette nouvelle possibilité d’acquisition d’images et de les comparer aux techniques déjà mis e en œuvre.

Ce test est réalisé en partenariat avec la société Airinnov, une startup qui travaille à la mise au point de drones civiles utiles pour l’agriculture.

 Un premier passage a donc été réalisé ce mercredi 11-04-2012 sur une parcelle expérimentale. Voici les premières images.

Nous vous ferons part de nos premières impressions lors d'un prochain article.

Préparation et présentation du drone
Chargement du plan de vol par le port Usb
Le capteur multispectrale.
Récupération en fin de vol

 

Suite au premier passage nous avons présenté les premiers résultats à quelques agriculteurs. Cette présentation a suscitée beaucoup de questions sur le drone, la qualité des photos, la valorisation possible. 

 
 Pour le deuxième passage le président de défisol r&d a profité des explications.  Ce fut l’occasion de discuter du plan de vol, de l’organisation nécessaire,  des premiers résultats,  de la corrélation avec les mesures terrain, la conductivité, des paramètres agronomiques …. Une expérience très intéressante à suivre …..