02 32 23 72 40 | Contact | Questions

   
   
 
 
La Journée 2016 : Riche en informations et en échange

 
 
La journée annuelle de défisol est devenue le rendez-vous incontournable des passionnés de l’agriculture. L’intérêt pour ces techniques de pointe allié à la notoriété de défisol, les inscriptions étaient closent depuis déjà quinze jours. Le changement de lieu ou de formule devra donc être envisagé pour la prochaine édition. L’objectif de cette année pour l’équipe de défisol r&d (l’association présidé par Christian Verdier qui regroupe le GRCETA, CAPSEINE et défisol services) qui reçoit le soutien du département était d’aider les agriculteurs à décrypter l’agriculture de demain et analyser les nouveautés du machinisme dans le domaine de l’agriculture de précision. La matinée  était consacrée à la révolution numérique agricole.  Après une explication pédagogique et  passionnante de Charles Duval des différents termes (Big data, agriculture numérique, ferme connectée, Smart farming ).












 
 
Les principaux acteurs ( John deere, Trimble, Isagri, mesparcelles, Smag) ont donné leur vision de cette révolution annoncée qui représente un vrai défi pour tous les acteurs. Beaucoup de questions se posent en effet. Qui sera propriétaire de toutes ces données ? Les constructeurs et les éditeurs les partageront t’ils. Comment doivent réagir les organismes de conseil ? « En organisant ce type d’évènements pour que nos adhérents  soient sensibilisés aux enjeux, de bien comprendre ces technologies plutôt que de les subir. Il faut aussi continuer  à se doter de moyen de r&d indépendant d’où notre partenariat avec Capseine et avec ceux qui le souhaite »  » a répondu Christian Verdier. Guy dubois de Capseine à enchainé en mettant en avant l’importance de la coopération, des organismes de conseil pour permettre aux agriculteurs de garder un rôle dans ce « big data ». L’après-midi c’était au tour de Maxime Becu de présenter les dernières innovations d’Agritechnica.  Les constructeurs qui investissent beaucoup sur ces sujets ont été heureux de pouvoir commenter et échanger avec ces pionniers.
Le dernier sujet qui a permis de mettre en avant les travaux de l’association de r&d a été réalisé par Valentin Bruel. Tous les participants sont reparti heureux et impressionné par l’avance que défisol possède sur le sujet.  L’enjeu maintenant est de la  garder et de faire aussi bien l’année prochaine.
 
 
 
   

 La journée annuelle de défisol est devenue le rendez-vous incontournable des passionnés de l’agriculture. L’intérêt pour ces techniques de pointe allié à la notoriété de défisol, les inscriptions étaient closent depuis déjà quinze jours. Le changement de lieu ou de formule devra donc être envisagé pour la prochaine édition. L’objectif de cette année pour l’équipe de défisol r&d (l’association présidé par Christian Verdier qui regroupe le GRCETA, CAPSEINE et défisol services) qui reçoit le soutien du département était d’aider les agriculteurs à décrypter l’agriculture de demain et analyser les nouveautés du machinisme dans le domaine de l’agriculture de précision. La matinée  était consacrée à la révolution numérique agricole.  Après une explication pédagogique et  passionnante de Charles Duval des différents termes (Big data, agriculture numérique, ferme connectée, Smart farming ). Les principaux acteurs ( John deere, Trimble, Isagri, mesparcelles, Smag) ont donné leur vision de cette révolution annoncée qui représente un vrai défi pour tous les acteurs. Beaucoup de questions se posent en effet. Qui sera propriétaire de toutes ces données ? Les constructeurs et les éditeurs les partageront t’ils. Comment doivent réagir les organismes de conseil ? « En organisant ce type d’évènements pour que nos adhérents  soient sensibilisés aux enjeux, de bien comprendre ces technologies plutôt que de les subir. Il faut aussi continuer  à se doter de moyen de r&d indépendant d’où notre partenariat avec Capseine et avec ceux qui le souhaite »  » a répondu Christian Verdier. Guy dubois de Capseine à enchainé en mettant en avant l’importance de la coopération, des organismes de conseil pour permettre aux agriculteurs de garder un rôle dans ce « big data ». L’après-midi c’était au tour de Maxime Becu de présenter les dernières innovations d’Agritechnica.  Les constructeurs qui investissent beaucoup sur ces sujets ont été heureux de pouvoir commenter et échanger avec ces pionniers.

Le dernier sujet qui a permis de mettre en avant les travaux de l’association de r&d a été réalisé par Valentin Bruel. Tous les participants sont reparti heureux et impressionné par l’avance que défisol possède sur le sujet.  L’enjeu maintenant est de la  garder et de faire aussi bien l’année prochaine.

 

Nos voeux et une invitation prioritaire .....
 

    

L'équipe de défisol vous souhaite une bonne année  2 013


Et en profite pour vous inviter à la réunion de defisol r&d:


Qu'attendre des nouveaux boitiers ?
Les utilisateurs et les constructeurs témoignent.

Un an après le succès de la réunion sur l’Isobus, défisol r&d vous propose de faire le point sur leur utilisation et les nouveautés :
 
Le 7 février de 13h 45 à 17h45
Maison des agriculteurs  La garenne de melleville
27930 Guichainville (proche Evreux)

 

  • •Des promesses à la réalité (Etat des lieux par Défisol)
  • •Témoignage d’agriculteurs utilisateurs
  • •Table ronde sur les évolutions prévues.
  • •Echanges avec les constructeurs
 Profitez de cette occasion unique d’obtenir des réponses précises à vos questions.

 Attention : Nombre de places limitées: Inscription obligatoire  avec le formulaire ci dessous.  ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


 
Guidage
 
   Coupure tronçons
 
Modulation

Isobus 

 
Automatisme

...........


-Les critères de choix ?
-Les points à vérifier ?


 
 
 
 

L'association défisol r&d sera heureuse de vous mettre à disposition les posters des 10 ans. Pour cela, il vous suffit de de nous en faire la demande ci dessous et à vous engager à respecter le copyright de défisol.

{CKFORM Demandeposters10ans}

Une vingtaine d’agriculteurs ayant réalisé leur diagnostic défi-multianalyse avec defisol était invité à visiter les usines Rauch et Kuhn.

Ces visites très instructives sur les process industriels ont aussi permis d’aborder tous les éléments à prendre en compte  pour obtenir la meilleur qualité d’épandage en modulation. L’analyse des avantages et des limites de chaque option de la gamme ont aussi été présenté. Un point sur l’état d’avancement de la compatibilité des boitiers Isobus a été réalisé.

Tous ont apprécié l’accueil de l’équipe Kuhn et sa disponibilité pour répondre aux questions. Ce voyage entre passionnés d’agriculture a été aussi l’occasion d’échanges importants entre utilisateurs. Chacun en fonction de son état d’avancement dans la démarche ne se posant pas les mêmes questions, les discussions furent très enrichissantes pour chacun.

 

En tout état de cause, une expérience qui est à renouveler.  Vous aussi vous vous posez des questions sur la modulation, sur les boitiers, vous souhaitez échanger sur ces thèmes n’hésitez pas à nous contacter.

 
   

Défisol se rend à Agritechnica !


Les 13 et 14 novembre, Défisol s’est rendu à Agritechnica, l’occasion d’observer les tendances actuelles et future liées au machinisme agricole. La rencontre avec des spécialistes a permis de répondre à un grand nombre de questions et de lever certains doutes.
Globalement, nous observons une évolution des boitiers mais la tendance est bien moins marquée qu’au dernier SIMA. Les fonctionnalités et compatibilités évoluent positivement mais ce sont surtout  les aspects d’ergonomie, de prise en main et de visuel qui sont mis en avant notamment avec l’arrivée d’Android. 
On constate également une évolution des solutions de capteur et d’imagerie multi-spectrale. La gamme se complète par l’arrivée de nouveaux appareils de mesure (mesure d’une teneur minérale au champ…) et capteurs innovants (détecteur d’adventices…). Concernant la biomasse, de nouveaux  capteurs ont fait leur apparition, qu’ils soient embarqués ou fixés sur drone.
En ce qui concerne la norme isobus et la certification AEF, le portail n’est pas encore disponible et offre trop peu de résultats sur la compatibilité entre boitier et machine.
La tendance la plus marquée est la notion de connectivité vers laquelle les constructeurs s’orientent de plus en plus. L’acquisition, le stockage et le traitement de données permettrons à terme de centraliser, sur une seule interface, l’ensemble des informations liées à l’agriculture de précision.

 

 



Un drone intéressant, muni d'une caméra sous chaque aile   



Une nouvelle console sous Android

 

Pas moins de quatre journaux mettent en avant l’agriculture de précision et la démarche  défisol sur juin.

Agriculture et nouvelles technologies consacre un dossier  complet sur le FARMING INTELLIGENCE  et a interrogé Maxime BECU sur l’intérêt des boitiers Isobus.

Réussir grandes cultures (juin 2012)  présente l’expérimentation que nous avons menée avec le GEDA de plaine et marais en Vendée. La présentation de l’intérêt de la conductivité y est détaillée.

La France agricole  (du 8 juin 2012), dans son dossier sur les nouvelles technologies, parle  de l’expérience d’Arnaud CLOMENIL  qui module avec défisol depuis 5 ans. Un autre article est consacré plus particulièrement à défi- multianalyse au Gaec VERDIER.

Un autre journal a prévu de revenir sur la réunion Isobus que nous avons organisée (voir notre compte rendu qui a déjà été téléchargé plus de 500 fois)

Nous ne pouvons que vous inciter à lire ces articles et espérer qu’ils motivent de plus en plus d’agriculteurs à partir dans la démarche Défisol. Nous attendons aussi vos réactions sur ces témoignages.

    Un utilisateur et une carte défisol en couverture 

   
Dans le cadre de son activité de veille sur l’électronique embarqué defisol r&d organisait le 7-02 dernier une réunion pour faire le point sur les nouveaux boitiers. Après le succès de la réunion de l’an passé sur l’isobus, defisol a de nouveau réussi à mobiliser les agriculteurs et les constructeurs sur ce sujet très technique.  C’est une salle comble de 150 personnes qui a  tout d’abord eu l’occasion de faire le point sur les possibilités et l’état d’avancement marque par marque
 
 
Cet état des lieux fait par Maxime Becu  à permis de mesurer l’écart entre les promesses des constructeurs et la réalité de mise en œuvre. Les différents témoignages tous complémentaires ont été très appréciés à la fois par les agriculteurs que par les constructeurs présents. Nous vous en avons sélectionné quelques extraits dans la rubrique témoignage. 
 Ceux-ci ont ainsi pu  mesurer les attentes spécifiques des agriculteurs qui se lancent dans la démarche defisol.  Le tour de table des constructeurs a été l’occasion à la fois de répondre aux questions souvent très précises des agriculteurs et d’évoquer entre autres les questions de qualité d’épandage et de compatibilité entre boitiers.  Dans la dernière intervention, Charles Duval a parlé du diagnostic de pré-équipement  avec les critères importants à prendre en compte.
 
 Au final les participants ont remercié defisol à la fois pour l’organisation et le contenu de cette réunion.
Nous renouvellerons donc sans aucun doute ce type de réunion. Aussi si vous avez des attentes, n’hésitez pas à nous les transmettre dans le questionnaire ci-joint.
 
 
 
 
 
 

 Télécharger les documents

Un seul boitier dans le Tracteur est ce possible ?

L'isobus à quoi ça sert ?

Comment cela marche ?

Dois je différer mes achats ?

  

Salle comble et inscription close plusieurs jours avant l’événement ont été les conséquences de l’intérêt et les questions  suscités par l’ISOBUS.

Comme plusieurs intervenants l’ont rappelé, cela fait plusieurs années que l’on parle d’isobus et que les  constructeurs travaillent  sur cette norme. Jusqu'a récemment l'offre était restreinte et peu connue. Il était donc difficile pour les agriculteurs d'en mesurer l'intérêt

 

Avec sa généralisation et l’apparition de fonctions évoluées  cette compatibilité ISOBUS devient un facteur de différenciation commerciale. Comme nous avons pu le constater au dernier AGRITECHNICA. Ce colloque a donc été l’occasion de faire le point avec les constructeurs les plus avancés. Avec un taux de satisfaction de 98% on peut dire que les interventions et les échanges ont été très appréciés


 Et même si un compte rendu ne peut traduire ni remplacer toutes les explications qui ont été fournies nous avons le plaisir de vous le mettre à disposition dans notre documentation. Nous espérons qu’il vous sera utile. Par contre si vous l’utilisez à d’autres usages que personnel n’oubliez pas de nous demander l’autorisation. 

La presse a aussi répondu présente comme Cultivar, L'Eure agricole ou Powerboost qui a réalisé son émission depuis le colloque.

Cette réunion nous conforte aussi dans la nécessité  d’assurer une veille technologique permanente pour apporter des informations et un conseil indépendant aux agriculteurs qui se lancent ou qui pratiquent l’agriculture de précision. Nous serons donc amenés à renouveler ce genre de réunion ou de transmission d’information par mail ou newsletter.

 

Télécharger les comptes rendus.